3. Tous moteurs pour demain

56.498 M2

de surfaces de plancher totale

23,6 %

de bureaux

7,7 %

d’activités et de commerces

525

logements, dont 25 % de logement sociaux

1.400 M2

de locaux dédiés à la formation et l’entrepreneuriat

25 %

de pleine terre plantée

CHAMPION DE LA RÉVERSIBILITÉ, LE FUTUR VILLAGE DES ATHLÈTES À SAINT-OUEN EST PENSÉ POUR SE MÉTAMORPHOSER DÈS 2025 EN MORCEAU DE VILLE RÉSILIENT ET VERT, CONÇU POUR AFFRONTER LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE.

À l’été 2024, à Saint-Ouen-sur-Seine, le secteur E du village des athlètes des Jeux de Paris accueillera un peu plus de 2.500 athlètes et para-athlètes, avant de se transformer en quartier résilient et pérenne. Au cœur du cahier des charges des 2 maîtres d’ouvrage du projet, Solideo et Paris 2024 : le bilan carbone du site, le confort et le climat, la biodiversité.

Face à cette triple exigence, la composition du groupement retenu, formé par Nexity, Eiffage Immobilier, CDC Habitat, EDF et le Groupe Groupama, s’est révélée d’une totale pertinence.

Celui-ci a en effet su mobiliser la filière française de la construction bas carbone. Le bois de construction, 100 % français, est acheté auprès des 2 plus grands propriétaires forestiers la Société Forestière du groupe Caisse des Dépôts et Groupama membres du groupement. La présence d’EDF a aussi permis de proposer pour la première fois en Europe le stockage par batterie zinc-air de l’énergie solaire produite en toiture. Quant au parti pris constructif, ambitieux, il intègre une diversité d’architectures comme ce bâtiment proue qui surplombe la Seine. La réponse sur la biodiversité a été construite avec un panel d’acteurs engagés comme l’Atelier Georges ou Les Jardins de Gally. Enfin, la programmation du futur socle actif des immeubles prévoit des commerces et de la restauration, mais aussi des espaces dédiés à l’artisanat et l’insertion.

p. 37, p. 39

Michele Lobosco
Directeur de projets Nexity Villes & Projets

Le projet touche à des PROBLÉMATIQUES SOCIÉTALES : changement climatique, handicap, sédentarité. Nous y répondons en allant au-delà de la seule conformité à la norme pour privilégier une logique d’usage, DE CONFORT et de bien-être. Par exemple en créant un PAYSAGE SENSORIEL pour les personnes handicapées. Ou en privilégiant le design actif pour stimuler l’activité sportive des futurs habitants. »